Forum Social Européen

L’Assemblée des Femmes comme point fort de la rencontre.

Athènes, mai 2006

English    
 

Ont participées 38 femmes de 12 pays (Catalogne, Italie, Allemagne, Autriche, Suède, Turquie, Grande Bretagne, France, Pays Bas, Hongrie, Roumanie et Grèce) et de 28 organisations de toute l’Europe : FSG (Grèce), Cidette, (France), Rouge, (France), No Vox, ( France), Sud Ptt ( France), Hungari hoc.for « HEP » Association, ( Hongrie), Union Syndical Solidaires, (France), Dea, (Grèce), Collettivo bellaciao (GB), Imece Women Solidarity (Turquie), Network Health Cobas ( Italie), Romanian Social Forum, (Roumanie) Intersindical Alternativa de Catalunya, (Catalogne), Cobas, (Italie), Wilf Europe, (Allemagne), ASF fem Forum + KPO, (Autriche), Platki Women, Allemagne, Steiriche Friedens-Platform, (Autriche), Initiative of Homosexuals against Opression + Campaign Genova 2001 (Grèce), Social Forum, (Turquie), Hungary Social Forum Association (Hongrie), Abortion Rights, (Grande Bretagne), National Assembly Agaist Racisme, (Grande Bretagne), International Free Women’s Foundation, (Pays Bas), IFE EFI, (France), ADEDY, Syndicat de la Fonction Publique, ( Grèce), Marche Mondiale des Femmes, (Grèce),

La réunion femme de l’Assemblée Européenne de Préparation (AEP) de Vienne a retenu que la participation des mouvements pour les droits des femmes dans le 4eme FSE d’Athènes s’articulera autour de :

-  A - L’organisation d’une ASSEMBLEE DES FEMMES au sein du 4eme FSE d’Athènes. L’Assemblée des Femmes au 4eme Forum Social Européen constituera la mise en place d’un espace de discussion dédié à la prise de parole des femmes du mouvement féministe européen pour rendre visible notre oppression particulière.

Elle devrait être LE MOMENT FORT et CENTRAL de la participation des mouvements pour les droits des femmes au sein du forum.

L’objectif de l’Assemblée des Femmes sera de faire converger vers un même espace les travaux éparses thématiques des séminaires et des ateliers qui se feront au sein du forum, concernant aussi bien les élaborations de l’aire « de l’Alternative Féministe » proprement dite, que celles des autres aires qui aborderont la dimension des droits des femmes.

Une invitation pour la collaboration et la participation à l’Assemblée des Femmes sera lancée à toutes les forces qui organiseront des séminaires et des ateliers et aborderont ces questions. La fonction de l’Assemblée des Femmes sera donc un peu la même que celle de l’Assemblée des mouvements sociaux.

-  B - L’adoption d’un Manifeste Européen durant l’Assemblée des Femmes. Il inclurait les propositions qui sortiront, durant le FSE, des travaux des ateliers et séminaires des féministes et autres mouvements sociaux qui luttent pour les droits des femmes.

Un projet de texte pour un Manifeste Européen sera lancé très rapidement. L’objectif de ce manifeste serait :

1) d’entamer un processus européen de discussion entre nous, dés a présent pour faire aboutir et finaliser ce manifeste à L’Assemblée des Femmes au 4eme FSE.

2) se connaître mieux et établir des liens entre réseaux pour les droits des femmes/féministes et mouvements sociaux et essayer de converger autour d’un appel qui analyserait les points majeurs des attaques concrètes contre les droits des femmes, faire un texte inclusif, unitaire et dépasser les divergences entre nous, retenir quelques revendications fondamentales qui pourraient articuler des campagnes ciblées de mobilisations de masse. En somme le manifeste aurait plutôt la nature d’un « Appel urgent pour des mobilisations unitaires ciblées et de riposte de masse des femmes notamment contre le droit a l’avortement et contre p. ex. les politiques liberticides comme la « réévengélisation de l’Europe » chère au Vatican, appliquées aux pays de la périphérie de l’Union Européenne (Pologne, Irlande, Portugal...), le retour a l’esclavagisme et la pauvreté extrême des femmes etc.

3) de porter ce Manifeste dans les espaces mixtes afin qu’il soit pris en compte dans la stratégie du mouvement altermondialiste face à la nouvelle donne de la construction de l’Europe.

-  C - L’’organisation d’un espace femme. Cet espace mis en place dans un lieu central (pas isolé des autres mouvements) pour réunir nos stands avec notre matériel, serait autoorganisé et offrirait la possibilité de projection de vidéos, d’organisation éventuelle des expositions. Il servirait comme lieu de rencontre.

-  D - La proposition des séminaires thématiques et ateliers qui serviront à décrire, approfondir et analyser la problématique des droits des femmes et à construire des réseaux et des campagnes. Les séminaires et ateliers devraient se faire avant l’Assemblée des Femmes et il serait souhaitable qu’ils fonctionnent en interaction avec celle-ci : Voila quelques titres de séminaires qui ont été proposes :
-  « Préparation d’une campagne européenne de lutte contre les violences faites aux femmes. Préparer la mobilisation pour la journée du 25 novembre et revendiquer une loi-cadre européenne contre la violence de genre » ,
-  « Droits des femmes laicite démocratique et égalité, Féministes pour une Europe laïque, Quelle démocratie pour une autre Europe ? le rôle du féminisme dans la politique, le féminisme et la question du pouvoir, Droits des femmes et stratégies féministes dans les pays d’Europe de l’est et centrale : menaces et résistances »,
-  « Quelle stratégie syndicale pour lutter contre la précarité de l’emploi féminin ? »,
-  « Qu’est-ce qu’être une jeune femme aujourd’hui ? »,
-  « Femmes et la Directive Bolkestein. L’UE, la liberalisation des économies, les effêts sur les femmes, la vie des femmes et l’égalité entre les sexes. »,
-  « Femmes, asile et migration : violences, travail forcé et trafics humains »,
-  « Quelle cohérence des politiques, en Europe, pour lutter efficacement contre les trafics de femmes ? Le rôle des organisations de la société civile »,
-  « Contributions des femmes à la résolution des conflits et construction de la paix »,
-  « S’inspirer des sources aussi diverses que le sont les ong’s de femmes en Europe, ‘Friends of 1325’ et autres exemples de travail sur la base des directives de la CEDAW au niveau des législations locales et régionales. and examples »,
-  « Femmes migrantes Roms et du Sud en Europe : pauvreté, précarité, exclusions, exploitation et discrimination »,
-  « La lutte pour défendre et étendre en Europe le droit des femmes à l’avortement. », « Attaques croissantes contre les droits reproductifs et implications sur l’égalité des femmes Growing »,

Renseignez-vous sur le programme, inscrivez-vous, ou proposez vos séminaires ou ateliers à l’adresse : http://workspace.fse-esf.org

-  E - La visibilité de l’Assemblée des Femmes. Comme nous l’avons déjà souligné, nous revendiquons que l’Assemblée des Femmes soit un moment fort du FSE dans sa totalité et qu’elle se tienne dans un lieu central du forum. Vu que les séminaires et ateliers devraient se faire avant l’Assemblée des Femmes, elle devrait donc être organisée le soir (17-20 h) du vendredi 5 mai 2006 ou le matin du samedi 6 mai 2006 (cela dépend de la manifestation). Nous voulons le soutien du FSE et du comité grec, pour que l’Assemblée des Femmes ne soit pas "concurrencée" par un autre grand événement organisé en même temps.( Si c’est possible).

Sources : Compte-rendu Réunion-Femmes AEP de Vienne du FSE d’Athènes

Rapporteuses : Josette Rome Chastanet (Marche Mondiale des Femmes, France, IFE) et Sonia Mitralias (Comite grec pour l’organisation de l’Assemblée des femmes)

soniamitralia@gmail.com

6-8 janvier 2006



15 février 2006



 



......... Nedstat Basic - Web site estadísticas gratuito Site réalisé avec SPIP