Femmes et migration en Europe


 

Pour une des premières fois en France, des associations et travailleurs-euses du sexe d’Europe et du monde entier se sont réunis à Lyon le 19 novembre 2004 au Château de Montchat à l’occasion de la conférence “Renforcement des stratégies d’empowerment des femmes migrantes”. Cet événement a été organisé par Cabiria et ses partenaires dans le cadre d’un projet de lutte contre les violences faites aux femmes migrantes par le renforcement de leur empowerment financé par la Commission Européenne (Daphné).

Les principales intervenantes de la conférence, Françoise Guillemaut (CABIRIA, France), Luzenir Caixeta (MAIZ, Autriche), Isabel Holgado (L.I.C.I.T, Espagne) et Pia Covre (CDCP, Italie) ont présenté la méthodologie et les résultats de cette recherche-action de 2 ans réalisée dans 4 pays. Elle s’est basée sur une collecte de données (500 dossiers et un questionnaire sur les violences), des entretiens avec plus de 150 travailleuses du sexe migrantes et l’analyse des lois nationales et européennes qui entourent le trafic et la migration, leur application dans chaque pays et leur impact sur le quotidien des femmes. Les résultats de la recherche ont montré que la plupart des politiques migratoires portent atteintes aux droits des femmes et sont la cause des multiples violences auxquelles elles sont confrontées au cours de leur processus migratoire et une fois à l’étranger.

Joe Doezema (Institute of development Studies, University of Sussex, Brighton) et Marjan Wijers (Consultant on Human rights, sex work and trafficking) ont alors fait une analyse critique des politiques actuelles de lutte contre le trafic en Europe.

Les objectifs de cette conférence étaient de réunir des personnes de différents pays avec différents points de vue ainsi que de contribuer à l’exploration de la complexité des notions de trafic, de migration, du genre et du travail dans une perspective genrée et de droits humains.

Nous avons réussi à atteindre ces objectifs et nous remercions chaleureusement tous-tes les participant-e-s et les personnes qui ont contribué à ce succès.

A l’issue de la conférence, qui a été ponctuée de débats, la plupart des personnes présentes étaient d’accord sur le fait que les politiques de migration et anti-trafic n’ont aucun effet positif sur le droit des femmes et leur protection, et que la répression contre les travailleurs-euses du sexe dans quelque pays que ce soit ne fait qu’augmenter les violences de toute sorte.

Si vous souhaitez commander des rapports “Femmes et migration en Europe, stratégies et empowerment” (2004, ed Le Dragon-Lune) ou la brochure “Petit guide à l’usage des femmes migrantes” publiés à cette occasion, écrivez à l’adresse suivante : cabiria.international@wanadoo.fr

Ils sont disponibles en anglais, français et espagnol pour le rapport et en anglais, français, espagnol, albanais, russe et bientôt bulgare pour le guide.

Contenu du rapport :

Femmes et migration en Europe, stratégies et empowerment” (2004, ed Le Dragon-Lune)

Recherche-action

Sommaire

Introduction générale

Méthodologie
1 Action
2 Recherche
3 Note sur l’usage des mots

PARTIE 1 : Contextualisation et problématique : migration, travail, trafic d’êtres humains et genre en Europe
1.1 Les migrations contemporaines
1.2 Migration et travail du sexe dans les quatre pays de l’étude.
1.3 Travail du sexe : des estimations délicates dans des contextes répressifs divers
1.4 Migration, genre et travail
1.5 Définition des termes et cadre européen
1.6 Photographie des femmes migrantes de l’étude (statistiques)

PARTIE 2 : Modes de vie et conséquences des politiques
2.1 Mise en perspective de la réalité vécue par les femmes et des politiques et discours publics
2.1.1 Le processus migratoire
2.1.2 Les papiers
2.1.3 La police
2.1.4 Les patrons, boss, intermédiaires
2.1.5 L’argent
2.1.6 Les dispositifs de protection des victimes
2.1.7 La santé

2.2 Les violences contre les femmes travailleuses du sexe
2.2.1 Violence politique
2.2.2. Violence structurale
2.2.3. Violence symbolique
2.2.4. Violence quotidienne

Conclusion de la seconde partie

PARTIE 3 : Les stratégies d’empowerment des migrantes dans le travail du sexe
3.1 L’empowerment comme stratégie politique des femmes
3.1.1 Les quatre niveaux de l’empowerment
3.1.2 Stratégie et tactique

3.2 Les migrantes dans le travail du sexe et leurs stratégies d’empowerment contre la violence
3.2.1 Le potentiel de résistance
3.2.2 Les stratégies contre la violence comme base de départ pour l’empowerment dans différents domaines.
3.2.3 La stratégie d’empowerment personnel (self empowerment)
3.2.4 La stratégie collective d’empowerment
3.2.5 Stratégie, tactiques et leurs ambivalences
3.2.6 Les obstacles à l’empowerment
3.2.7 Sortir de la polarité coupable/victime

Conclusions et recommandations

Gaëlle Téqui
Médiatrice de l’information pour Corinne Monnet, directrice de Cabiria

cabiria.international@wanadoo.fr http://www.cabiria.asso.fr

TEL : 04-78-30-02-65
FAX : 04-78-30-97-45



7 décembre 2004



 



......... Nedstat Basic - Web site estadísticas gratuito Site réalisé avec SPIP